Par Nicolas PEZIER
Consultant Senior – Financement de l’Innovation
ACIES Consulting Group

Véhicule connecté : Quand l’automobile rencontre l’Internet des objets

Le cycle technologique s’accélère. Pour les fabricants d’automobiles, l’enjeu c’est de gagner la course de l’enrichissement fonctionnel et de la différenciation qui permet d’offrir une expérience de voyage enrichie. Pour les géants de l’électronique, c’est un marché en forte croissance qu’il faut conquérir.

Toujours plus de choix, plus de personnalisations, plus de fonctionnalités, mais où en est-on exactement ?

On observe depuis quelques années de nombreuses collaborations ou rapprochements :

  • VW et LG veulent une plateforme universelle pour la voiture connectée (Car-net)
  • Mercedes s’est associé à Nest (Google) pour un pilotage de la domotique depuis la voiture.
  • Apple propose sa plateforme de développement CarPlay
  • Google répond avec Android Auto
  • BMW s’associe à Intel pour le développement de ses futures évolutions.
  • Samsung, Nokia(Windows) et de grands constructeurs mondiaux jouent sur la plateforme ouverte de Mirror link du Car Connectivity Consortium.

Aujourd’hui, plusieurs systèmes existent et peuvent coexister sur les modèles les plus récents. Il n’y a donc pas une solution, mais plusieurs standards encore en évolution.

Le point commun, c’est qu’aucun des acteurs ne maîtrise toute la chaîne des métiers que forme l’environnement de la voiture connectée. Des collaborations sont nécessaires entre les constructeurs et les autres acteurs : spécialistes des interfaces, de la sécurité, des télécommunications, des smartphones, ainsi que des fournisseurs de services d’applications ou des systèmes de traitement et de sécurisation des données. Nous sommes dans l’IoC (Internet Of Cars), filiation directe de l’IoT.

Les propositions architecturales évoluent, et des entreprises de toutes tailles participent ou sont impactées par ce changement. Il s’agit de start-up, de PME ou de grandes sociétés. Depuis les équipementiers automobiles jusqu’aux fournisseurs de services, il faut assurer la cohérence, la sécurité et la performance de ce nouvel ensemble dans un marché concurrentiel.

Les voitures connectées utilisent principalement des systèmes dédiés, ou les ressources des smartphones, pour accéder à Internet. L’interconnexion du conducteur, des objets automobiles, de l’infrastructure, des réseaux de communications offrent une remontée d’informations considérable qui sera traitée sur différents serveurs. Cette source d’information offre des opportunités pour de nouveaux services d’Infotainment, de communication, de maintenance, de mise à jour, de secours ou de consommation.

Et la sécurité dans tout cela ?

Tout système ouvert est vulnérable, et les dernières générations d’automobiles peuvent contenir des dizaines de millions de lignes de codes distribuées dans divers processeurs embarqués. La vulnérabilité de cet ensemble historiquement fermé est donc critique. Des enjeux apparaissent ou se complexifient, comme :

  • La cyber-sécurité
  • La sécurité fonctionnelle
  • Les outils de développement, avec l’utilisation des modèles qui visent à réduire le codage manuel et des outils pour prouver formellement les fonctions critiques.
  • Des systèmes de communications spécifiques comme les systèmes sans fils de courtes portées (V2X) pour mieux contrôler les échanges entre le véhicule et son environnement.
  • L’anonymat ou la confidentialité des données collectées.
  • La mise en œuvre de normes ou de règlementations adaptées.

Cette couche de sécurité essentielle devra être transparente aux utilisateurs pour garantir la meilleure expérience de transport, tout en augmentant la sécurité de conduite.

En parallèle, les ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) se généralisent, des véhicules de niveau 2 sur l’échelle NHTSA (qui contient 4 niveaux) sont déjà disponibles et les projets de voitures autonomes avancent rapidement. Ce changement sera important. En effet, si le véhicule n’a plus besoin de l’humain pour piloter, que fera l’ancien conducteur dans le véhicule autonome ?

Il interagira avec les multiples interfaces, se connectera pour s’informer, échanger, agir, consommer ou simplement se divertir. Ce temps disponible sera parfaitement rempli par les nouvelles fonctionnalités de la voiture connectées. L’habitacle sera alors totalement repensé et le voyage en voiture complètement différent.

____________________________________________________________________________________

RÉFÉRENCES ET LIENS

http://www.volkswagenag.com/content/vwcorp/info_center/en/news/2016/07/connected_car.html

http://ces.mercedes-pressevents.com/content_drivestyle.php

http://www.apple.com/fr/ios/carplay/

https://www.android.com/intl/fr_fr/auto/

http://www.bmwblog.com/tag/bmw-inext/

http://www.mirrorlink.com/

http://carconnectivity.org/

Cisco : IoC :

http://tf.nist.gov/seminars/WSTS/PDFs/1-0_Cisco_FBonomi_ConnectedVehicles.pdf

Intelligent Transportation System : Strategic Plan [US Department of Transportation] http://www.its.dot.gov/strategicplan/index.html

http://www.st.com/content/st_com/en/applications/automotive-and-transportation/infotainment-telematics/vehicle-to-everything-v2x.html

http://papers.sae.org/2016-28-0223/

http://orfe.princeton.edu/~alaink/SmartDrivingCars/CommentOnNHTSA_PrelimStatement.pdf

Norme : Privacy capability assessment model et Privacy architecture framework http://www.iso.org/iso/home/standards_development/list_of_iso_technical_committees/
iso_technical_committee.htm?commid=45306

Sécurité fonctionnelle  : Automotive Safety Integrity Level (ASIL) http://www.iso.org/iso/home/store/catalogue_tc/catalogue_detail.htm?csnumber=51365

Privacy by Design : https://www.oasis-open.org/committees/tc_home.php?wg_abbrev=pbd-se

Privacy Management of Security Products and Services : https://standards.cen.eu/dyn/www/f?p=204:7:0::::FSP_ORG_ID:1931122&cs=180E9EA343331CCD519E943B73BC775F0