Le Crédit d’impôt recherche (CIR) a été créé en 1983 pour inciter les entreprises à investir dans la Recherche et Développement.
La France a été pionnière en la matière et depuis, plusieurs pays européens ont suivi, mais le CIR français reste un des plus avantageux au monde.
Le CIR est un dispositif qui a permis à la France d’augmenter ses dépenses de R&D et d’être plus compétitive : en 2011, 1 € de CIR s’accompagne d’1,15 € de dépenses de R&D supplémentaires des entreprises (source : L’Observatoire du CIR).
Le CIR a été revu en 2004 puis en 2008 et le montant du CIR déclaré a considérablement augmenté pour atteindre 5,17 milliards d’euros en 2011. L’estimation est de 5,53 milliards d’euros en 2012 et de 5,75 milliards en 2013 (selon : Projets Annuels de Performances – Recherche et Enseignement Supérieur, Annexe au PLF 2014).