Par Benoît Brodard
Consultant Senior TIC
ACIES Consulting Group

IoT, Internet-of-Things, Internet des Objets, … quelle place pour la R&D ?

Votre entreprise conçoit des « objets » et vous vous demandez par quel moyen technologique les interconnecter et permettre aux utilisateurs d’interagir avec à distance : est-ce là un sujet de recherche ? éligible au CIR ? Votre entreprise est à l’origine de technologies innovantes : peuvent-elles aider à l’émergence de l’IoT ? Vers qui se tourner ? Par où commencer ?

En établissant l’Etat de l’Art du domaine :

Vous (re)découvrirez que le premier grille-pain connecté à Internet l’a été en 1989, au travers du protocole SNMP, par des ingénieurs de la société Epilogue… Voilà qui relègue notre toaster du matin au statut de « simpliste ».  Et bien… il ne s’agissait alors que d’un PoC(1)… Plus de 25 ans après, en 2015, malgré l’évolution des technologies numériques et l’apparition des objets connectés grand public, beaucoup reste à faire [1]. Car à mesure que les possibles se font jour, les cas d’utilisation se multiplient et le « passage à l’échelle » se complexifie, conduisant à l’apparition de nouveaux paradigmes.

Les cas d’utilisation pour commencer (i.e. les services) :

Les Smart Cities et leurs applications de gestion des déplacements, de consommation, de pollution, d’ambiance,… les Smart Grid avec les compteurs connectés et la gestion des réseaux et des sources d’énergie intermittentes, la Mobilité et les tablettes, smartphones, drones, la Domotique et la commande à distance de tous nos équipements domestiques, voire leur collaboration [2]… Ces cas d’utilisation vont mettre de plus en plus en jeu l’intelligence artificielle, l’analyse sémantique, pour gérer les objets et croiser les données produites. 

Le passage à l’échelle ensuite :

L’explosion de nombre d’objets connectés en fonctionnement (plusieurs dizaines de milliards en 2020) conduit à une explosion de données à traiter, à une nécessaire limitation drastique de la consommation d’énergie et des opérations de maintenance, à la recherche d’architectures réseaux et systèmes ad’hoc, à la modélisation de systèmes complexes réunissant des matériels contraints en ressource, hétérogènes mais interopérables, à la production optimisée de composants électroniques (capteurs, MEMS[2]…).

L’apparition de nouveaux paradigmes enfin :

tels que les LPWAN, les réseaux étendus à faible consommation conçus par Sigfox ou l’alliance LoRa, spécialement adaptés à la communication dans l’IoT ; tels qu’une combinaison de l’IoT avec les technologies Cloud qui conduira à des plateformes Things-as-a-Service (TaaS), Sensors-as-a-Service (S2aaS), IoT-as-a-Service [3].

Pour approfondir les opportunités de développement

qui s’offrent à votre entreprise, vous devrez vous former et vous entourer. Les offres récentes confirment que nous ne sommes qu’au début de l’exploration d’un univers de possibles. Ainsi, le MIT propose du 12 au 26 avril 2016 une formation [4] pour les professionnels souhaitant tirer parti des atouts l’IoT ; l’IoT qui a aussi sa conférence internationale [5] depuis 2008. En Europe, la vision de l’IoT est consolidée au sein de l’IERC [6]. En France, soulignons à titre d’exemple que le pôle de compétitivité SCS a lancé en novembre 2015 un groupe de travail IoT [7].

De telles sources d’information et de collaboration se révèleront précieuses pour vos projets en général, et pour vos projets de R&D éligibles au CIR pour justifier l’état de l’art, les nouveautés techniques développées et les incertitudes techniques rencontrées.


Références :

[1] Vermesan, O., Friess, P., Guillemin, P., Gusmeroli, S., Sundmaeker, H., Bassi, A., … & Doody, P. (2011). Internet of things strategic research roadmap. Internet of Things-Global Technological and Societal Trends, 9-52. http://internet-of-things-research.eu/pdf/IoT_Cluster_Strategic_Research_Agenda_2011.pdf
[2] http://www.openhybrid.org/
[3] http://www.hubnumeriquedelaposte.fr/#avec-le-hub-numerique
[4] Internet of Things: Roadmap to the Connected World
https://mitprofessionalx.mit.edu/courses/course-v1:MITProfessionalX+IOTx+2016_T1/about
[5] http://www.iot-conference.org/iot2016/program/
[6] IERC – http://www.internet-of-things-research.eu/
[7] http://www.pole-scs.org/p%C3%B4le-scs/gt-iot-objets-connectes


(1) Proof-of-Concept, une preuve de concept.
(2) MEMS – Micro Electro-Mechanical Systems.